Santé

Maux detête, étourdissements, essoufflement ? Ce n’est pas que la chaleur !

Maux de

A lire en complément : Coronavirus : voici le test rapide à la maison ! Comment ça marche

Bien sûr, il peut y avoir de nombreuses raisons à cela, mais le dr. Vaskó Péter (https://www.kardiokozpont.hu/munkatarsaink/kardiologus/dr-vasko-peter), cardiologue cardioCenter, a attiré l’attention sur le fait qu’il vaut la peine de prendre au sérieux les symptômes avant-coureurs chez les patients cardiovasculaires.

La chaleur est dure sur le cœur

Lorsque nous pensons au stress, nous pensons principalement au travail et au mode de vie rapide, même si les caractéristiques changeantes rapides du temps peuvent provoquer une réaction au stress , car un réchauffement ou un refroidissement rapides et significatifs oblige le corps à s’adapter rapidement. C’est cette réaction qui augmente l’activité du système nerveux sympathique, en raison de laquelle la charge sur le système cardiovasculaire augmente. Cela est évidemment plus difficile pour les patients cardiovasculaires à supporter , car c’est beaucoup plus d’efforts pour leur organisation de compenser , dit le dr. Péter Vaskó, cardiologue du cardioCenter.

Lire également : Fromage cottage, pour l'alimentation est la laitière la plus légère

Symptômes à examiner

Quels symptômes peuvent indiquer une charge accrue ? Fatigue, palpitations irrégulières et/ou fortes, augmentation de la tendance à l’œdème, dyspnée en cas de problèmes de valve cardiaque. On observe que sous l’influence des fronts météorologiques, l’incidence de l’insuffisance circulatoire et de l’infarctus du myocarde augmente.

Faiblesse, étourdissements, évanouissements

Le plus souvent, la faim, la déshydratation, de longue date provoque une faiblesse, des étourdissements et une perte de conscience peuvent survenir chez les diabétiques. Une pression artérielle trop basse ou trop élevée peut provoquer un affaiblissement, car il peut être un effet secondaire de certains médicaments antihypertenseurs et vasodilatateurs. Cependant, si la cause sous-jacente n’est pas claire, un examen cardiologique peut être important pour voir s’il n’y a pas de troubles cardiaques en arrière-plan. Principalement une arythmie cardiaque, une activité cardiaque trop lente, une fonction de pompage insuffisante peut provoquer des évanouissements.

Maux de

Nous parlons d’une impulsion rapide lors de la mesure de plus de 90 battements au repos. Cependant, s’il y a un pouls rapide pendant des jours sans raison apparente, un cardiologue doit être contacté. Une fréquence cardiaque accrue et/ou irrégulière peut être causée par de multiples maladies cardiovasculaires, de sorte que les tests sont importants.

Essoufflement, essoufflement ou suffocation

Il est très fréquent que les allergies ou l’asthme provoquent une dyspnée, ce qui peut être un symptôme particulièrement frappant en ce moment pendant la saison de l’herbe à poux. L’essoufflement et l’asphyxie sur la charge peuvent parfois être dus à un excès de poids, au tabagisme et à l’âge. Cependant, si l’étouffement sur la charge ne s’améliore pas après le repos ou seulement très lentement, un examen cardiologique est nécessaire dès que possible, car il s’aggrave. suppose une condition cardiologique, qui nécessite nécessairement un traitement.

Maux de tête répurrents

Les maux de tête ne sont pas rares chez ceux qui sont sensibles au front, mais il peut y avoir tant de raisons derrière ce phénomène que l’enquête est également une tâche médicale très complexe. Neurologue, dentiste, endocrinologue, otorhino-laryngologiste, spécialiste de la douleur peut également être nécessaire, mais puisque les problèmes de pression artérielle peuvent causer des maux de tête, si les causes évidentes peuvent être exclues, il vaut la peine de visiter un cardiologue.

douleur thoracique

Une

douleur thoracique incertaine peut avoir une variété de causes (comme le reflux, l’asthme, les douleurs musculaires), mais un examen cardiologique est important pour écarter les maladies cardiovasculaires. Si la douleur survient généralement avec l’effort physique, il peut s’agir de signes de maladie coronarienne, entre autres choses. Et si la forte sensation d’oppression et de douleur ne diminue pas en quelques minutes ou ne s’intensifie pas, nous appelons immédiatement un médecin.

Engourdissement dans le bras

Le Maux de symptômes, y compris caillot sanguin, sténose cérébrovasculaire, troubles circulatoires ou de l’approvisionnement en sang.

CardioCenter