Trop de sport, pas assez? Comment ne pas tomber dans l’excès et trouver son équilibre? 36


 

Personnellement, j’ai mis du temps à prendre du recul par rapport au sport, à la gestion de sa quantité et à l’impact sur les résultats. Je ne pense pas être la seule à me poser ces questions mais, à présent, je crois avoir réussi à gérer beaucoup mieux ce « problème »… car, en effet, ceci est un véritable « problème ».

Initialement, la pratique d’une activité physique est un loisir qui permet de se distraire, d’entretenir sa bonne santé, de se sociabiliser et qui provoque aussi la sensation de bien-être, d’accomplissement et de plaisir par la sécrétion d’hormones telles que l’endorphine et la dopamine. Toutefois, la recherche de perte de poids, l’obsession du corps parfait et l’envie de se sentir mieux dans ses baskets prennent vite le dessus.

Comment savoir si on en fait trop ?

La réponse n’est pas simple, car le fonctionnement du corps humain est lui-même complexe. 

Mais pour cela, il faut écouter savoir s’écouter et reconnaître les signes tels que:

  • des douleurs persistantes
  • des blessures à répétition
  • une fatigue inhabituelle et persistante
  • des problèmes de sommeil fréquents (même si la sensation de fatigue persiste)
  • des conséquences sur le comportement ou l’humeur.

Quels sont les risques ?

Sur le plan psychologique, le risque majeur est d’organiser son agenda et ses habitudes en fonction de ses séances de sport (en quantité excessive). Ce syndrome est considéré comme une maladie : la bigorexie qui peut mener à des troubles de la vie sociale, familiale ou professionnelle.

Ce syndrome peut aussi engendrer des risques sur la santé physique. Le corps ne se reposant jamais, cela peut créer des fractures, des tendinites, des problèmes musculaires ou même des problèmes de cycle chez la femme. Certaines études  parlent également de risque cardiovasculaire… attention, cela concerne vraiment les cas extrêmes!

Il faut aussi prendre garde à l’hydratation et l’adapter en fonction de ses entraînements: en effet il faut boire entre 1.5 et 2 litres d’eau par jour hors activité sportive… sans quoi des dysfonctionnements peuvent toucher les reins, mais aussi les intestins et la circulation sanguine. Une mauvaise hydratation peut aussi provoquer des maux de tête et des lésions au niveau des yeux. Il faut donc être vigilant aux symptômes tels que les crampes, la sensation de fatigue, les douleurs musculaires, et les fréquentes sautes d’humeur.

En parallèle, l’alimentation est aussi à surveiller car un apport trop faible en calories et nutriments par rapport à une dépense plus importante peut conduire à la sous-alimentation. Nous croyons que le corps est une machine et qu’il nous suffit d’un déficit calorique pour arriver à perdre du poids. Toutefois, un trop grand déficit peut induire des changements majeurs dans le métabolisme (dysfonctionnement de la thyroïde, problèmes hormonaux…)  et rendre le contrôle de son poids de plus en plus ingérable (perte de poids difficile, rétention de graisse en activité…)

De plus, le surentrainement est contre-productif  et entraîne une perte de progression qui aboutie, dans la plus part des cas, à deux situations:

  • la perte de motivation
  • ou la recherche de résultats supplémentaires en redoublant d’efforts qui mèneront fatalement à la blessure.

Se retrouver dans cette situation est très facile… j’espère que ces quelques conseils vous aideront à prendre de recul pour en sortir. Cela passe par quelques pratiques simples:

  • diversifier ses pratiques afin de travailler complètement différemment son corps
  • écouter son corps (douleur, fatigue…) et ne pas trop en faire (pas tous les jours, ni deux fois par jour)
  • et ne pas s’en vouloir on ne fait rien une journée…

Il est souvent conseillé de faire des séances de 30 à 50 minutes par jour au maximum 6 fois par semaine (ou des séances plus longues avec un jour de repos entre celles-ci). Il faut absolument avoir des phases de récupération qui vont favoriser la régénération de vos fibres musculaires et la reconstitution des stocks d’énergie pour arriver à un niveau supérieur à celui préalable à l’effort.

Pour conclure, n’oubliez jamais que cela doit rester (aussi) un plaisir et non une obligation ou contrainte. Comme pour la nourriture, il faut trouver le juste équilibre pour joindre l’utile à l’agréable. 🙂

 

A bientôt et bonne séance!

 

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

36 commentaires sur “Trop de sport, pas assez? Comment ne pas tomber dans l’excès et trouver son équilibre?

  • LaParenthèsedOr

    Ahaha comment cet article est fait pour moi. je me suis mise au sport y’a 3 ans et je suis assez dans les extrêmes, je me suis mise comme une folle, jusqu’à 7 heures par semaine par moment (oui….) du coup, imagine mes genoux comme ils n’ont pas aimé ça !! Le truc c’est que soit j’en fait beaucoup trop soit j’en fais pas du tout 🙁 Va aussi falloir que je me trouve mon équilibre, quitte à me forcer… A apprendre à me dire stop ! 🙂

    • He-milys Auteur de l’article

      LaParenthèsedOr, c’est un parcours difficile… et je pense d’échanger sur le sujet est très bénéfique… si tu veux en reparler en parallèle, je suis disponible! Tiens moi informée 🙂

  • Janael van Berkel

    L’été approche et mes poignées d’amour me démangent… Article super utile je me posais justement la question aujourd’hui… Bon de toute façon j’ai bien envie d’en faire trop (stress du bikini) mais la flemme me rattrape souvent!!! Mais je tente de rester motivée… Enfin bon je débute comme tu dis je trouverais l’équilibre en m’écoutant!

    • He-milys Auteur de l’article

      Janael, il faut garder en tête que cela doit rester un plaisir .. qui nous permet de se sentir mieux dans sa peau!!!! n’oublie jamais ça… et merci pour ta visite!! A bientôt !

  • Tiphaine (lesjoliestulipes)

    Vraiment merci pour cet article, je suis un programme sportif en ce moment et j’ai parfois l’impression de pas assez en faire : il faut relativiser et se dire que c’est déjà pas mal 🙂 En plus, je me force trop souvent et me pousse à bout, même quand j’ai des problèmes de genoux… Bisous ma belle !

    • He-milys Auteur de l’article

      Tiphaine, merci pour ton message qui me fait plaisir! Il faut faire attention et écouter son corps car trop en faire est dangereux et peut provoquer l’effet inverse… n’hésite pas à me contacter si tu en as envie! bisous

  • Bianca

    Coucou, après une perte de poids de 20 kilos et des entraînements tous les jours avec faible apport en calories le sport m’avait dégoûté.
    Il m’as fallu 6 mois de pause, et j’ai repris tout doucement, mais j’ai complètement changé des séances, avant je faisais beaucoup de cardio, maintenant je fais que de la musculation depuis 4 mois et je vois des résultats et je prends plaisir à faire du sport, je pense que c’est le plus important.
    Bisou😉

    • He-milys Auteur de l’article

      Bianca, ton témoignage reflète exactement ce que je veux faire passer comme message. Merci à toi ! et à bientôt j’espère!

  • July Fit

    Bonjour,

    J’apprécie tout particulièrement ton article car ça me rappelle une amie qui est passée de rien à tout, pour finalement repasser à rien !

    Elle ne faisait aucun sport, elle a décidé (pour perdre du poids principalement), de m’accompagner à la salle.
    Durant plusieurs semaines, elle était à fond, (trop à fond^^) et y allait beaucoup plus que moi (tous les jours et au moins 3h). Bref, c’est devenu une obsession.

    Au bout de quelques semaines à peine, elle avait mal partout, elle était tjs fatiguée, elle se lassait, elle n’avait quasiment rien perdu au niveau du poids, et finalement elle a tout arrêté ! Au final, elle aura payé un abonnement pour rien et se sera dégoûtée de la salle de sport pour des brouettes ! Et c’est bien dommage.

    Le sport, c’est comme tout, modération, régularité, et surtout, il faut en faire avec plaisir !

    J’aime bien ton blog, je vais le mettre dans mes favoris ! A très bientôt !

    http://july-fit-hbc.com/

    • He-milys Auteur de l’article

      Merci beaucoup Julie pour ton commentaire qui reflète exactement le message que je veux faire passer… c’est quelque chose qui me tient à cœur. J’ai apprécié aussi de passer sur ton blog et je l’ai rajouté aussi 🙂 Merci et à très bientôt!!

  • La Belle Bleue

    Tu as tout à fait raison !!!!
    Il ne faut pas que ça devienne une obligation (en terme horaire ou de calories dépensées) !!!
    Quand on commence à y aller à reculons, déjà, c’est qu’il y a un problème (bon si on exclut la fatigue du boulot, la météo qui fait qu’on préfère rester chez soi) !!!
    Moi je pense que ça va, je fais 3h de tennis de table le lundi et 3h le mercredi. Il y a aussi une séance le vendredi pour ceux qui veulent, mais 3x3h par semaine je pense que ça me ferait trop, d’autant plus que j’en fais en loisir et pas en compétition 😉
    Quand l’ambiance est sympa, ça aide vachement aussi !!!! J’ai commencé le tennis de table en septembre dernier et je me régale, je me suis fait des amis (dont 2 que je vois tout à l’heure), il n’y a pas de relation de rivalité (on ne joue pas à la même tranche horaire que ceux qui font de la compète donc l’état d’esprit est différent je pense), certains de mon groupe sont très très forts (disons-le franchement lol, je fais partie des plus « nuls » même si je ne me considère pas non plus comme nulle) et ils donnent des conseils vraiment de manière bienveillante.
    Alors qu’il y a quelques années, je faisais de la gym sur agrès 2h30 le lundi et 2h30 le jeudi, j’adorais ça, mais j’y allais parfois à reculons car j’aimais pas l’ambiance et ces rapports de jalousie. En plus je me faisais souvent mal… Et quand un cours était annulé ou quand il y avait un truc organisé, on était la moitié à ne pas être mises au courant, sympa :/

    • He-milys Auteur de l’article

      La belle bleue, merci pour ton commentaire. Effectivement je suis 100% d’accord avec toi il ne faut jamais oublier que cela doit rester un plaisir. Et tu as tout compris avec le tennis de table… tu trouves du plaisir dans ce que tu fais 🙂 continue bien sur cette voie et n’hésite pas à venir rediscuter avec moi.

  • Sarah Conte Philly

    Alors c’est marrant parce que depuis que je fais le BBG de Kayla Itsines, on me dit souvent que c’est trop. Et bien non tu vois ce sont des séances de 30-40 minutes et elle met bien l’accent sur les étirements et le repos. Apres je prends des pauses plus longues d’une semaine après chaque 12 semaines pour être sur de garder la motivation! Le repos est tout aussi important!

    • He-milys Auteur de l’article

      Oui Sarah, je suis d’accord avec toi sur la nécessité de prendre du repos… des séances de 30/40 minutes c’est très bien. Tu faisais des séances tous les jours?

  • unadamantinderoses

    Merci pour ton article 😀 Il va m’être utile ! C’est vrai je me suis souvent demandée si je pratique en excès ou pas assez de sport. Selon ta description je suis juste bien. Je ne me suis jamais blessée gravement et je n’ai pas de fatigue excessive etc… En tout cas ton article est très intéressant et complet !

    • He-milys Auteur de l’article

      unadamantinderoses, merci pour ton retour sur mon article… je suis contente s’il a pu te situer par rapport à l’équilibre dans le sport! Merci et à bientôt!!

  • Ena

    Pendant un temps, aller courir c’était un des trucs les plus importants de mon emploi du temps! Maintenant, ça va mieux 🙂 Je fais toujours du sport, j’en ai besoin pour mon moral, me défouler et dormir, en ce moment entre 3 et 4 fois par semaine, un rythme qui me va! Très chouette article 🙂

    • He-milys Auteur de l’article

      Ena, merci pour ce que tu me dis sur cet article… comme tu as pu le voir cela me tiens à coeur! Je pense que tu es complètement en accord avec les enjeux du sport: se défouler, profiter … super ! Merci encore et à bientôt!

  • Lyonnaisement

    Personnellement j’ai décidé de m’écouter maintenant : je fais du sport quand j’en ai envie et que mon corps ne me dis pas non 🙂 Avant j’avais une certaine pression (faire tant de séance de cardio par semaine par exemple) et je n’aimais pas ça du tout !

    • He-milys Auteur de l’article

      Lyonnaisement, merci pour ton commentaire. En effet, j’étais comme toi avant et je pense que c’était très malsain… il faut s’écouter comme tu le fais !!!! bonne continuation à toi…à bientôt!

  • yasmine

    Je te rejoins, ce n’est pas facile de trouver un équilibre.
    Je fais mon programme dans mon bullet journal avec jour de repos, ça aide.
    Merci pour ce témoignage.

    • He-milys Auteur de l’article

      Yasmine, c’est une super bonne idée de l’avoir insérer dans ton bullet journal… ça peut me donner des idées aussi 🙂 merci!!!

  • Serena

    Coucou,
    Ton article est vraiment intéressant car j’ai repris le sport depuis janvier et au début c’était la cata car je voulais en faire 6 jours sur 7 ! Sinon je culpabilisais ! Du coup, très vite, j’ai eu des crampes et maux de tête et j’étais toujours fatiguée !
    Je suis encore fatiguée car je dors mal mais ça va mieux depuis que j’ai décidé de ne pas dépasser 4 séances par semaine, mais c’est dur, car les jours où je ne fais pas de sport mon cerveau a l’impression que je fais du gras. En tout cas physiquement je me sens mieux et les maux de tête et crampes se sont envolés comme par magie. Faut dire que j’étais passée de rien à…. tout ! Alors je pense que ça faisait beaucoup pour mon corps !
    Gros bisous à toi et merci pour ce chouette article 🙂

    • He-milys Auteur de l’article

      Merci Séréna, nous avons vécu les mêmes choses et je te rejoins sur le sentiment que l’on a quand on ne fait rien une journée. C’est un long travail sur soi… mais je pense que lorsque l’on s’en rend compte comme nous, une bonne partie du chemin est réalisé!! continue bien et n’hésite pas à me recontacter pour discuter… bisous

  • Lucy

    je pense qu’il faut aussi bien savoir doser ses séances, avec différents thèmes/disciplines complémantaires, pour conserver du plaisir et faire travailler différents groupes musculaires.

    • He-milys Auteur de l’article

      Lucy, oui biensur je suis d’accord avec toi… ça permettra de garantir des résultats et le maintien du plaisir!

  • lesptitesmainsdabord

    un article plein de bon sens.
    ici c’est vrai que j’ai tendance à en faire trop ou pas assez, faudrait que je trouve un rythme qui me convienne mais avec un enfant pas facile d’en faire aussi souvent que je voudrais en ce moment et faut dire que ça me manque

    • He-milys Auteur de l’article

      lesptitesmaisdabord, je comprends qu’avec un enfant ce n’est pas facile de s’organiser aussi souvent que tu le voudrais … mais si tu arrives à faire quelques séances c’est déjà super ! a bientôt